conduite en hiver
Autos Motos

Conseils de conduite en hiver pour les conducteurs inexpérimentés

Apprendre à conduire et développer la confiance en soi sur la route est un processus continu. Si vous avez un nouveau conducteur ou un conducteur qui apprend à conduire à l’approche de l’hiver, vous voulez être sûr de lui inculquer un sentiment de confiance qui l’aidera à rester en sécurité sur les routes hivernales. Que vous travailliez avec un nouveau conducteur qui vient de recevoir son permis et qui conduira seul cet hiver ou avec un adolescent titulaire d’un permis d’apprenti conducteur qui apprend encore à conduire, cet hiver est une période idéale pour acquérir une expérience précieuse sur des routes dont les conditions sont loin d’être idéales, et aussi pour leur inculquer quelques nouvelles règles.

SAVOIR IDENTIFIER ET GÉRER LE VERGLAS

De derrière le volant, le verglas est presque identique à une route simplement mouillée. Assurez-vous que votre jeune conducteur comprend comment identifier le verglas et comment contrôler sa voiture s’il manque une zone critique. Rappelez-leur de ne pas freiner en plein milieu d’une glissade. Apprenez-leur à tourner dans un virage, et non à en sortir, pour garder le contrôle. Ce processus les aidera à être plus en sécurité s’ils heurtent une plaque de glace solide et glissent en conséquence.

COMMENT CONDUIRE SUR DES ROUTES GLISSANTES

Pendant l’hiver, l’une des réactions favorites de votre enfant face à des conditions difficiles – freiner et prendre une seconde pour y réfléchir – est une mauvaise habitude qu’il faudra rompre. Rappelez-leur que s’ils essaient de monter une colline dans des conditions de neige ou de glace, il est important de continuer à avancer. En freinant, ils redescendront à nouveau vers le bas, souvent sur une pente mal contrôlée. Lorsqu’ils conduisent sur des routes glissantes – en traversant votre quartier avant d’atteindre les autoroutes salées, par exemple – les adolescents doivent se souvenir de conduire lentement, de faire attention et de continuer à avancer autant que possible. Rappelez-leur de vérifier le sol autour des panneaux d’arrêt lorsqu’ils s’arrêtent : parfois, il est nécessaire de s’arrêter un peu plus loin afin d’avoir un sol solide pour démarrer lorsqu’ils s’arrêtent. Rappelez à votre enfant de ne pas utiliser le régulateur de vitesse lorsqu’il conduit sur des surfaces glissantes.

ACCROÎTRE LA VISIBILITÉ

Lorsque la neige est abondante et que les routes sont verglacées, la visibilité est plus importante que jamais. Apprenez à votre adolescent à gratter son pare-brise et ses vitres ou attendez qu’ils dégèlent avant d’essayer de sortir. Rappelez-lui que les vitres sont plus sujettes à la buée en hiver et qu’il peut attendre que les vitres soient dégivrées avant de sortir de la voiture.

ENTRETIEN DU VÉHICULE

Pendant l’hiver, il existe plusieurs conseils d’entretien des véhicules qui faciliteront la conduite en toute sécurité et la gestion des conditions sur les routes. Ces conseils sont les suivants

Réchauffez la voiture avant de la conduire (mais jamais dans un garage fermé !)

Maintenir les pneus correctement gonflés pendant les mois d’hiver

Garder au moins la moitié d’un réservoir d’essence dans la voiture à tout moment pour éviter que la canalisation d’essence ne gèle (Faites savoir à votre adolescent que vous lui repérerez les fonds s’ils sont à sec – une bien meilleure option que de faire face aux répercussions du gel !)

Connaître leurs limites

L’une des choses les plus importantes que votre jeune conducteur doit savoir sur l’hiver sur les routes est de savoir où se situent ses limites. S’ils ne sont pas à l’aise au volant, par exemple lorsque la neige commence à tomber ou que les routes sont verglacées, ils ne devraient certainement pas être sur les routes – et ils devraient le savoir ! Faites savoir à votre jeune conducteur que s’il n’est pas à l’aise à l’idée de conduire dans certaines conditions, il peut toujours vous appeler pour venir le secourir.

Apprendre à conduire en hiver est un élément essentiel de l’éducation routière de votre adolescent. En passant beaucoup de temps avec eux cette année, vous pouvez leur inculquer des comportements de conduite sûrs et leur donner une plus grande confiance en eux, ce qui leur permettra de mieux affronter les routes hivernales à l’avenir. N’oubliez pas, cependant, que votre adolescent est encore un conducteur inexpérimenté : donnez-lui une “sortie” s’il n’est pas à l’aise au volant et aidez-le à se protéger contre les risques d’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *