vitrier parquet ancien
Uncategorized

Comment vitrifier un parquet ancien ?

Avec le temps, un parquet peut perdre sa brillance et son aspect moderne. Si vos pièces de maison sont tous couvertes avec le parquet et que celui-ci commence à s’user, il est important donc de procéder à une vitrification afin de protéger votre revêtement de sol des agressions du quotidien.

Vitrifier votre parquet  permet aussi de lui donner un coup de jeunesse et de rendre son entretien plus facile. Voici donc les étapes à suivre pour vitrifier votre ancien parquet.

En quoi consiste la vitrification d’un parquet ?

Quel que soit le type de votre parquet,  la vitrification d’un parquet ancien requiert de respecter certaines étapes : il vous faudra donc nettoyer le plancher, lisser et le poncer avant de passer à la vitrification de votre revêtement de sol.

Afin d’effectuer le poser parquet flottant, vous devez louer une ponceuse professionnelle et utiliser aussi un grattoir et de papier abrasif. Une fois le parquet poncé, vous pouvez procéder dans la vitrification de votre revêtement de sol qui consiste à réaliser un vernissage avec un produit adapté (résines polyuréthanes) et une brosse de grande largeur.

Les précautions à prendre en compte avant de vitrifier

  • Il est important de ne pas appliquer le vitrificateur sur un bois dont l’humidité est supérieure à 10 %.
  • Evitez de mettre en fonction le chauffage, le jour de la vitrification. En effet, la présence d’une source de chaleur dans un lieu froid peut provoquer une accumulation de l’humidité. Par conséquent, vous pouvez rencontrer des problèmes avec le vitrificateur : blanchiment, retard de séchage, mauvais renforcement, moins résistant à l’usure, etc.
  • Veillez à ce que la température de votre pièce soit comprise entre 12 et 25°C.
  • Aérez vos pièces le jour des travaux et évitez les courants d’air.

Si vous souhaitez effectuer une rénovation parquet pour changer la teinte, appliquez donc la nouvelle couleur avant la vitrification.

Les étapes pour vitrifier un parquet ancien

Qu’il s’agisse d’un parquet vitrifié, ciré ou huilé, il est important de le poncer « à blanc » en utilisant une ponceuse à parquet (grain 40, 60 puis 100). Pour tout nettoyage, privilégiez les produits de décapage ou de décirage. Profitez aussi de cette remise à nu pour remplacer les lames abîmées.

Avant de passer à l’étape de la vitrification, vous devez tout d’abord effectuer un ponçage parquet flottant mécanique. L’objectif est d’enlever la couche supérieure usée ainsi que toutes les traces de cire, huile ou vitrificateur. Cette démarche permet aussi d’avoir une surface lisse, plane et prête à toute finition.

Une fois terminé, appliquez une première couche de fond dur incolore pour boucher les fissures présentes sur votre parquet ancien.

Il existe deux types de vitrificateurs à utiliser pour les différents types de parquets : un vitrificateur à usage classique et un vitrificateur à usage intensif.

Commencez par appliquer une couche garnie et régulière de vitrificateur (préférez un produit à base d’eau qui dégage moins d’odeurs et qui vous permet de nettoyer facilement vos outils à chaque utilisation) et faites attention à respecter le sens de la lumière ainsi que de vos lames pour une application parfaite. N’oubliez pas de commencer par le côté opposé à la porte, pour ne pas marcher sur votre parquet après avoir appliquer le vitrificateur.

Une fois terminé, laissez le plancher sécher pendant 24 heures. Après séchage, vous devez poncer légèrement votre parquet avec du papier de verre (grain 150-180), puis le dépoussiérer soigneusement.

Appliquez avec la même méthode une seconde couche de vitrificateur sur votre parquet ancien. Pour ce faire, commencez par un coin de la pièce et reculez vers la sortie. Appliquez des couches croisées en allant du coté droite à gaucher et de haut en bas. Il ne vous reste maintenant que de faire une couche de la finition choisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *