bambou
Extérieur

Comment créer une haie de bambous fargesia robusta ?

 

La haie de bambous fargesia robusta est un arbuste qui peut être utilisé comme haie, mais aussi en tant que plante d’ornement. Elle se présente sous la forme d’un buisson érigé et dense. Il existe plusieurs variétés de bambou : le Fargesia robusta, le Fargesia murielae ou encore le Bambusa multiplex. Leur taille varie entre 1 et 2 mètres pour les plus petites espèces à 3 à 4 mètres pour les espèces les plus grandes. La pousse du bambou est rapide puisqu’elle atteint 30 cm par an environ si vous lui donnez une bonne terre riche en humus et quelques engrais organiques au printemps et en automne (comme du compost). Les feuilles des bambous ont une couleur vert tendre tranchant sur la verdure des autres arbustes ou arbres voisins. Elles sont composées de trois lobules reliés par un rachis central recourbé vers l’extrémité inférieure des feuilles ce qui permet aux feuilles de rester toujours orientée vers le soleil afin d’optimiser sa photosynthèse (production d’oxygène grâce à la photosynthèse). En été, cette plante produit des fleurs blanches odorantes dont il ne faut pas hésiter à faire profiter votre jardinier car elles attirent nombre d’insectes utiles tels que papillons oiseaux… Ces fleurs devront ensuite être coupée afin que la plante puisse continuer son développement sans avoir besoin de produire cette partenaire indispensable aux graines qu’est la fleur !

Les maladies des bambous

Les principales sont :

– La maladie du bambou noir (Phytophthora cinnamomi) qui provoque des taches brunes sur les feuilles, la chute de celles-ci et une décoloration des jeunes pousses. Elle est due à un champignon microscopique, le Phytophthora cinnamomi ou « Bambusicola ». Cette maladie ne touche que les bambous d’Asie dont l’espèce Phyllostachys aurea, P. nigra et P. nidularia). Il existe plusieurs souches de ce pathogène qui se différencient par leur virulence et leur sensibilité aux antibiotiques. Lorsqu’elle atteint les racines, elle peut conduire à la mort du plant en quelques semaines si elle n’est pas soignée rapidement car il faut traiter au moins 3 mois avant que l’arbre ne reparte normalement après une attaque de phytopthorose ;

– Le mildiou blanc (Sclerotium rolfsii) qui cause surtout des problèmes chez les jeunes plants mais peut également affecter certains adultes en cas d’humidité excessive ;

– La pourriture grise (Rhizoctonia solani) qui provoque des taches brunâtres sur les feuilles et occasionnellement la chute partielle ou totale des branches inférieures

 

Comment cultiver le bambou fargesia campbell ?

 

Le bambou fargesia campbell est un arbuste qui demande peu d’entretien. Il suffit de le tailler une ou deux fois par an, en éliminant les branches mortes et les feuilles fanées. Cet arbuste ne nécessite pas non plus d’engrais puissant pour pousser correctement. En revanche, il a besoin d’un sol riche et bien drainé pour se développer convenablement. Le bambou fargesia campbell doit être planté à l’abri du vent, car cela limitera la casse des tiges au moment de la floraison (en été). Pour ce faire, vous pouvez planter votre arbre sur un talus ou encore près d’un mur extérieur abritant du vent. Vous pouvez également protéger votre plantation avec des filets anti-insectes si vous souhaitez éviter que les cochenilles viennent saccager vos plantations ! Quelle taille atteint le bambou fargesia campbell ? Le Bambou Fargesia Campbell mesure entre 1 mètre et 2 mètres après quelques année de culture en pleine terre ! Sachez que son port est toujours droit : il ne penche jamais vers l’avant comme certains autres types de bambou !

 

Comment planter un bambou fargesia campbell ?

 

Bambou fargesia campbell : comment le planter ? Le bambou fargesia campbell est un arbuste qui peut atteindre jusqu’à 3 mètres de hauteur. Il aime les sols frais et humides, surtout lors des premières années. Le bambou fargesia campbell se plante au printemps ou en automne, à une profondeur d’environ 20 centimètres pour les jeunes plants. Pour les plus anciens, il suffit de creuser la terre autour du pied afin qu’il puisse s’y développer sans difficulté. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à attendre que votre plante prenne racine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.