commerce
Lifestyle

Comment choisir son École de Commerce ?

Quels sont les critères importants pour choisir une école de commerce ? Reconnaissance, formation, accréditation internationale, classements, vie étudiante : voici quelques conseils à savoir pour faire le bon choix.

Classement, insertion professionnelle, labellisation, accréditation… : nombreux sont les aspects à prendre en compte pour choisir une école de commerce. Qu’est-ce qui est le plus important ? Comment ne pas être mal compris ? Quelles informations importantes garder à l’esprit avant de prendre une décision ? Vous trouverez ci-dessous tous les critères à prendre en compte pour faire votre choix.

Les formations

L’un des critères les plus importants dans votre décision doit être l’offre éducative de l’école. Quelles sont les formations proposées par l’école de commerce ? Sont-ils intéressés par vous ? Correspondent-ils à vos aspirations professionnelles ?

Même si les programmes scolaires sont généralement très similaires, ils ont tous leurs particularités. Certaines écoles peuvent proposer des cours plus proches de vos goûts, de vos aspirations ou des domaines qui vous intéressent. Par exemple, si vous souhaitez effectuer l’intégralité de votre cursus d’école de commerce en alternance, toutes les écoles n’offrent pas cette possibilité. Comparez-les et choisissez le lieu le plus approprié. Encore une fois, pensez à vous demander si vous préféreriez une licence, qui vous mettra sur le marché du travail après seulement trois ans en école de commerce, ou seriez-vous attiré par le PGE (Programme Grande Ecole), qui propose un diplôme de master, qui est particulièrement apprécié des recruteurs.

La reconnaissance des diplômes

Labels, visas, accréditations : vous devez bien comprendre les différents attributs de l’école. Voici quelques critères pour vous aider à vous y retrouver.

La reconnaissance de l’école

Ensuite, vous devez vérifier le Business school Alger qui vous intéresse est accréditée au niveau national. L’Ecole Consulaire de Commerce s’appuie sur la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) pour la reconnaissance juridique nationale. Les écoles privées, en revanche, sont contrôlées (sites, équipements, pédagogie, gestion financière, etc.). La reconnaissance nationale est disponible indéfiniment après évaluation par son recteur et le ministère de l’Enseignement supérieur. Si l’école n’est pas « reconnue », il vaut mieux éviter de choisir ce dernier. Vous courez le risque de suivre des formations coûteuses qui n’offrent aucune garantie quant à votre avenir.

Les visas des diplômes

Si l’école est reconnue au niveau national, le diplôme en lui-même n’est pas forcément l’objectif. Pour ce faire, les écoles doivent passer par un processus et faire une demande au ministère de l’Éducation. Pour faire cette demande, l’école doit être accréditée par l’État au préalable.

Au cours de ce processus, le ministère de l’Éducation recherche le contenu de la formation, comprend les parties prenantes et considère la pédagogie de l’école. Pour consulter la liste des écoles de commerce agréées par l’État qui délivrent des diplômes, vous pouvez vous rendre sur le site officiel de la Commission d’Évaluation des Formations et Diplômes de Gestion (CEFDG). « La reconnaissance d’un diplôme est un critère fondamental, témoigne Sandrine Lacombe, directrice du Réseau EGC. Les lycéens qui souhaitent aller en école de commerce après un baccalauréat doivent vérifier que leur futur diplôme est homologué par le ministère de l’Éducation. Sinon, ils ne seront pas être en mesure d’obtenir un certain niveau Certains masters n’acceptent que des étudiants titulaires d’un diplôme bac+3 accrédité », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.