VSP
Autos Motos

Voyager avec sa VSP : Est-ce possible ?

Beaucoup d’automobilistes optent pour la voiture sans permis pour éviter différents types de problèmes tels que l’annulation du permis de conduire ou le retrait de points. Cependant, il convient de savoir que la voiturette présente certaines limites concernant la vitesse, le poids et l’âge du conducteur. Ces règles dictées par la loi constituent pour beaucoup de personnes un handicap surtout quand il s’agit de voyager.  Cependant, il est possible de faire un voyage en VSP. Il suffit juste de prendre quelques précautions et de procéder à certaines préparations. Découvrez dans ce qui suit tout ce que vous devez savoir sur les préparatifs d’un voyage en VSP.

Ce que dit la loi à propos de la voiture sans permis

Vous avez prévu une escapade ou une villégiature avec votre voiture sans permis ? Avant de partir, vous devez absolument connaitre les conditions que dicte la loi à ce propos. En effet, la réglementation précise les circuits autorisés et interdits pour les VSP. En fait, la conduite d’une voiturette sur une voie rapide ou une autoroute est interdite. Dans les zones périphériques parisiennes, il est interdit de circuler avec une VSP sur les voies sur berges et les rocades express. Vu que la vitesse de ce véhicule ne dépasse pas les 45 km/h, vous ne pouvez pas voyager en adoptant ces voies. Bonne nouvelle : aucune limitation de kilométrage n’est prévue par la loi. De ce fait, vous pouvez rouler autant que vous voulez avec votre VSP. Il suffit juste d’éviter les voies interdites par la loi.

Avant de partir…

Tout comme la voiture classique, la voiturette nécessite quelques préparatifs avant de partir en voyage. Avant un long trajet, il est préférable de faire un contrôle mécanique complet. Suite à un diagnostic détaillé, il est conseillé de prendre les mesures nécessaires. Ainsi, vous serez sûr que toutes les pièces de votre voiture sans permis sont dans un bon état. Ceci concerne les pneus, le moteur, les filtres…  Il est aussi important de garder en tête que le réservoir de la voiturette est limité à 16 litres. Lors des longs trajets, il convient de prévoir plusieurs arrêts dans des stations d’essence pour le ravitaillement.

Il est également préférable de s’informer sur les conditions climatiques sur les routes que vous comptez adopter. Ainsi, vous serez mieux éclairé dans le choix de vos pneumatiques.

Ce qu’il faut faire sur la route…

Pour faire de longs trajets, il est conseillé de se faire accompagné par au moins une personne. Cette mesure de précaution est avantageuse au cas où vous rencontrez un problème quelconque. Cette personne pourrait vous aider et vous assister. Sur les longs voyages avec une voiture sans permis, n’oubliez pas de faire de petites pauses. Une telle pratique vous permet de  vous reposer et de se ressourcer. Pour commencer, il serait avantageux de prévoir une destination pas trop lointaine.

Avec un peu plus d’expérience et de pratique, vous pouvez faire des itinéraires de plus en plus longs. Pour éviter les problèmes de repérage et de localisation, il serait préférable d’équiper la voiture sans permis de GPS. Il convient aussi de garder vos appareils tels que le téléphone et la tablette connectés. En cas d’accident ou d’imprévu, vous pouvez demander l’aide de dépanneurs ou des connaissances qui peuvent vous aider. Pour éviter que vos appareils se déchargent, il serait judicieux d’apporter des chargeurs mobiles.

Pour résumer…

Voyager avec sa VSP est possible à condition de prendre plusieurs précautions. En effet, un contrôle mécanique s’impose avant de partir. Se faire accompagner par une autre personne est aussi très recommandé pour faire face aux imprévus et aux accidents.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *