Comment faire un bon état des lieux de sortie
Services entreprise

Déménagement : Comment bien réaliser son état des lieux de sortie ?

Les rapports d’inventaire sont parmi les documents les plus importants liés à votre propriété louée. Ils sont extrêmement importants pour réclamer avec succès votre dépôt de garantie lorsque vous quittez la propriété. En savoir plus ci-dessous pour en savoir plus sur les rapports état des lieux de sortie en tant que locataire.

Qu’est-ce qu’un inventaire de location?

Le rapport d’inventaire est un document, accompagné de supports numériques, qui documente la propriété, son contenu et leur état. Deux rapports d’inventaire identiques sont effectués au cours de chaque location, un avant que le locataire emménage avec ses bagages et un autre lorsque le locataire déménage avec tous ses effets personnels. Ces rapports sont impératifs pour les propriétaires et les locataires parce qu’ils évaluent légalement la qualité de la propriété pour référence future.

Les rapports d’inventaire sont le troisième document le plus important lié à votre location. La convention de location et les reçus de paiement de loyer sont évidemment les premiers et les deuxièmes.

Comment produire un rapport d’inventaire

Ce n’est pas très souvent que les locataires ont besoin de compiler un rapport d’inventaire, mais certaines occasions peuvent l’exiger et vous n’aurez qu’une seule chance de le faire correctement.

Il est préférable que vous et le propriétaire coopérez et travaillez sur la modification du même document jusqu’à ce que chaque partie concernée soit satisfaite. Cependant, c’est parfois difficile à réaliser.

Dans de telles situations, vous devez vous rendre compte que chaque jour que vous séjournez dans la propriété il y a une chance pour vous de modifier l’état de la propriété. Ainsi, vous avez moins de chances de valider l’état de la propriété que vous l’avez reçue.Dans de telles situations, il est préférable que vous effectuiez votre propre inventaire.

Il est important de savoir que la production de votre propre document ne signifie rien. Vous devez en faire parvenir une copie à votre propriétaire et vous assurer d’obtenir un consentement écrit et, si possible, une signature indiquant qu’il s’agit de la bonne version et que tous les éléments énumérés sont vrais. À moins que vous obteniez une entente quelconque de votre propriétaire, l’inventaire que vous effectuez est pratiquement sans importance dans tout service de règlement des différends ou devant les tribunaux.

La façon d’aborder l’inventaire est pièce par pièce et article par article. Vous voulez vous armer avec un appareil photo numérique de bonne qualité et stylo et papier et juste documenter tout ce que vous allez.

Pour en savoir plus, visitez : https://www.demenagement-pickup.fr/

Ce que les bons inventaires doivent inclure

  • Les noms et adresses complets du propriétaire, des locataires et des agents de location, le cas échéant
  • La date de l’élaboration de l’inventaire et la personne qui l’a réalisé
  • Une liste complète de l’intérieur et de l’extérieur, du décor et des accessoires
  • L’état de ces articles (p. ex., « petites rayures à la surface » ou « tout neuf, jamais utilisé »)
  • Relevés de compteurs/numéros de série/listes de clés
  • Photographies intégrées (si elles ne sont pas intégrées dans le document, elles doivent être signées et référencées à la partie correspondante de l’inventaire)
  • Tout reçu pertinent (p. ex., nettoyage de fin de location effectué avant que le locataire ait emménagé)
  • Signatures du propriétaire et du locataire, y compris la date à laquelle il accepte l’inventaire
  • Les pages doivent être paraphées

Lire plus : optez pour un déménagement clé en main avec des professionnels

Ce qu’il faut chercher pendant l’inventaire

  • Intégrité des murs, du plafond et des planchers
  • Dommages à la surface – taches, éraflures, bosselures, trous dans les ongles, moisissures et mildiou
  • État des fenêtres et des cadres – produit d’étanchéité usé, peinture écaillée, fissures dans le verre, pourriture sur le cadre, moisissure dans et autour
  • État du mobilier – déchirures sur le rembourrage, impacts visibles sur les surfaces en bois, jambes cassées et autres caractéristiques manquantes, exigences de sécurité incendie
  • Armoires et armoires – déformation, portes suspendues, charnières grinçantes
  • État des tapis et des rideaux – taches, brûlures, déchirures, détérioration des fibres, décoloration
  • État des appareils électriques, du réseau électrique, des prises, des fusibles et des interrupteurs
  • État des appareils et de l’approvisionnement en gaz
  • Écoulement de l’eau dans tous les robinets et sorties, couleur et qualité de l’eau, drains lents ou bloqués, mauvaises installations sanitaires, calcaire et rouille
  • Chauffage et eau chaude fonctionnant correctement
  • Éviers, baignoires, tuiles fissurés
  • Coulis ou produits d’étanchéité moisis ou émiettés
  • Serrures de porte et de fenêtre – charnières grinçantes, portes suspendues ou ne se fermant pas correctement
  • Murs extérieurs – fissures, rendu manquant ou isolation
  • Toit – tuiles manquantes, déformation, supports et solives pourris
  • Gouttières – obstruction, rouille, trous ou autres dommages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.