immobilier
Maison

Investir dans l’immobilier sans gestion, quelles solutions ?

Lorsque vous investissez dans un bien locatif, vous craignez des impayés de loyer ? Comment investir sans se soucier de toutes les démarches administratives liées au leasing ? Diverses solutions permettent de surmonter les limites de la gestion locative. Découvrons lesquels.

Investir en SCPI ou en SCI : est-ce la meilleure solution ?

Les SCI (sociétés civiles immobilières) et les SCPI (sociétés civiles d’investissement immobilier), également appelées « paper stone », présentent des rendements moyens intéressants allant de 5% à 5,5%. Elles sont intéressantes pour investir dans l’immobilier sans avoir à traiter tous les désagréments.

Une SCPI : comment ça marche ?

Ces sociétés privées lèvent des fonds auprès de particuliers et les investissent dans différents types d’actifs immobiliers (maisons, bureaux, commerces, etc.). En investissant dans SCPI, vous deviendrez partenaire et percevrez un certain pourcentage des bénéfices de l’entreprise grâce aux loyers perçus et à la valorisation des stocks immobiliers. Pour plus d’information, visitez notre site.

Quels sont les avantages d’investir en SCPI ?

Si vous décidez de vous lancer dans l’achat d’un bien en location, investir en SCPI représente plusieurs avantages à considérer.

  • Forte accessibilité : mise initiale faible ;
  • Diversification du portefeuille d’investissements immobiliers : vous pouvez investir dans divers actifs (commercial, résidentiel, immobilier d’entreprise, etc.) situés dans différentes zones géographiques ;
  • Aucun problème de gestion : la sélection des biens, la location gérance et la revente sont confiées à des professionnels ;
  • Haut rendement : moyen entre 5% et 5,5% ;
  • Transférez facilement des actifs ;

L’inconvénient est toujours : des frais d’abonnement élevés (environ 10 %). Afin de rentabiliser votre investissement, prévoyez une durée de détention d’au moins 10 ans.

Le crowdfunding : une nouvelle façon d’investir dans un bien immobilier

Le crowdfunding ou financement participatif consiste à réunir des investisseurs individuels sur une plateforme en ligne pour participer au financement de divers projets immobiliers.

Cette forme de financement est un autre bon moyen d’investir dans l’immobilier sans gestion, surtout sans les défauts des SCPI/SCI. En effet, il nécessite un investissement initial faible (à partir de 1000 Euros) et offre transparence et coûts réduits, tous les retours sont comparables à ceux fournis par SCPI.

Autres avantages de cette nouvelle forme d’investissement immobilier :

Libre choix des projets immobiliers (nature du bien, situation géographique, etc.) ;

Diversification du portefeuille d’actifs : la possibilité d’investir dans plusieurs projets ;

Partenaires multiples : réduire les risques ;

Obtenir des analyses financières réalisées par des professionnels ;

Réserve du pouvoir de décision (le choix du prestataire, les intervenants proposés et la volonté de vendre le bien) ;

En raison des faibles coûts de gestion, il est possible d’obtenir des plus-values ​​plus importantes que les SCPI.

Investisseurs soumis à l’IFI : le droit au crédit-bail social, une solution intéressante

Le droit d’usage des baux sociaux comprend le démembrement temporaire des droits de propriété. La propriété nue appartient à des investisseurs privés qui financent la construction. Le droit d’usage (jouir) est détenu par le bailleur social qui gère le bien (loyer, entretien). Cette solution est particulièrement adaptée aux investisseurs soumis à l’IFI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.